Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 07:44



Du poulet dans mon frigo et une question qui me taraude. Que vais-je faire? Mon traditionnel poulet au curry? Un tajine de poulet, d'abricot et d'amande? Un aller-retour dans la poêle tout simplement? C'est alors que je me rappelle que j'ai un livre de cuisine thailandaise, offert par une amie elle aussi férue de cuisine (j'en profite au passage pour l'embrasser)! Je feuillète mon beau livre aux belles photos et je tombe sur 2 recettes de poulet assez réalisables. Pourtant, il me faudra sortir pour acheter quelques ingrédients manquants (comme les feuilles de combava, le nuoc nam, le sucre de palme et l'oignon). Expédition chez Super Store, c'est blindé. Là, je me lache et j'achète des tas de trucs dont je n'ai pas besoin pour la recette : vinaigre de riz, huile de sésame, citronnelle hachée...), c'est toujours pareil, mais bon j'ai aussi acheté tout ce dont j'ai besoin, heureusement...non? De retour à la maison, je commence à oeuvrer, la recette est vraiment simple. Oui mais je me rends bien compte que c'est facile de la faire à condition d'avoir réussi à trouver les ingrédients. Et je sais bien que du fin fond d'une campagne quelle qu'elle soit, cette recette risque de se révéler difficile à faire parce que les ingrédients sont introuvables! Un seul conseil, faire une liste des ingrédients introuvables et se promettre d'aller à l'épicerie asiatique à la prochaine sortie en ville!



POULET EN PÂTE DE CURRY VERT




Ingrédients pour 4 personnes
(temps de préparation : 12 min / temps de cuisson : 30 min)
  • 4 blancs de poulet émincés en dés ou en lamelles
  • 1 cas d'huile végétale
  • 1 gousse d'ail haché fin
  • 1 oignon émincé
  • 1 cas de pâte de curry vert (dans la recette originale, ils disent 3 cas mais vraiment rien qu'avec une, c'est déjà bien épicé, donc à vous de voir si vous aimez très très épicé ou moyennement)
  • 400 ml de lait de coco
  • 150 ml de bouillon cube or (que vous préparerez vous même en mêlant 150 ml d'eau bouillante à un cube Or)
  • 4 feuilles de combava ou de citronnier
  • 1 cas de nuoc-nâm
  • 2 cas de sauce soja
  • 1 cac de sucre de palme ou de sucre brun édulcoré mou (que l'on trouve dans les magasins asiatiques)
  • l'écorce râpée et le jus d'un 1/2 citron vert
  • 4 cas de coriandre fraîche ciselée pour décorer
Préparation
  1. Faire chauffer l'huile dans une grande poêle ou un wok (c'est encore mieux) et faire revenir l'ail et l'oignon environ 2 min. Lorsqu'ils commencent à s'attendrir, ajouter la pâte de curry et cuire encore 2 min.
  2. Verser le lait de coco, le bouillon et les feuilles de combava-citronnier. Porter à ébullition, incorporer le poulet et réduire le feu. Laisser mijoter à feu doux pendant au moins 25 min, le poulet va s'attendrir.
  3. Dans un petit bol, délayer le nuoc-nâm, la sauce soja, le sucre, le zeste et le jus de citron vert. Verser dans la poêle et mélanger jusqu'à parfaite dissolution du sucre (environ 3 min). La sauce va doucement se colorer.
  4. Servir immédiatement et garnir de feuilles de coriandre ciselées avec un riz basmati ou thaï.




Ce plat est parfait, une texture onctueuse, un goût relevé et puissant mais doux à la fois,
 un plat très savoureux!
Repost 0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 09:12


Lorsque je cuisine des plats classiques, j'aime en général y ajouter une petite touche personnelle ou changer 2 ou 3 petites choses histoire d'apporter ma griffe. Ceci lorsque je ne bidouille ou ne magouille pas avec les ingrédients pour réaliser une petite création. Même si, bon, croire qu'on crée, invente ou innove est souvent illusoire puisque beaucoup de choses existent déjà.
Et puis parfois, il y a des recettes que je n'ose pas toucher de peur de les dénaturer et de les abîmer dans ce qu'elles ont d'essentiel. La viennoiserie en fait souvent partie. Et aujourd'hui la brioche parisienne, cette jolie boule surmontée d'une autre plus petite sur le dessus et dorée. J'ai choisi de reproduire la recette de Nadia de Paprika en modifiant quelques quantités ci et là. C'est un blog dont je m'inspire souvent et où je trouve des recettes vraiment bien expliquées. Une valeur sûre!
Alors pourquoi publier la même recette puisqu'elle existe déjà? Oui c'est une question qu'on peut poser, qu'on me pose parfois. Et bien d'une part pour confirmer la dite recette ou lui apporter une idée ou une modification et d'autre part pour ceux et celles qui ne parcourent pas forcément toute la blogosphère culinaire mais qui en voyant cette belle brioche seront gagnés par l'envie de la réaliser.


BRIOCHE PARISIENNE



Ingrédients pour 1 belle brioche
(temps de préparation : 25 min / temps de repos au frigo : 1 nuit / temps de repos après dégazage : 5 h / temps de cuisson : 45 min)
  • 300 g de farine T45
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 70 g de sucre en poudre
  • 3 oeufs
  • 1 sachet de levure de boulanger deshydratée
  • 150 g de beurre
  • 1/2 cac de sel
  • 2 cas d'eau tiède
  • 1 jaune d'oeuf pour la préparation
La brioche de Nadia est un peu plus conséquente et elle met moins de sucre, voilà pour les différences.

Préparation
  1. Mettre la farine dans un saladier et creuser un puits dans lequel vous mettrez la levure que vous aurez délayé auparavant dans les 2 cuillères à soupe d'eau tiède (pendant environ 10 min). Ajouter le sucre, le sucre vanillé, le sel, les oeufs battus et le beurre très mou que vous incorporez petit à petit en maxant à la main. La pâte est assez collante mais n'ayant crainte car au fur et à mesure que vous travaillez la pâte en l'étirant elle se durcit et le beurre s'incorpore progressivement. Rajouter de la farine is besoin. Travailler la pâte pendant au moins 15 à 20 min en utilisant la méthode de nadia qui est de l'étirer de haut en bas et de la frapper sur le plan de travail.
  2. Former une boule, la mettre dans un récipient, la recouvrir d'un torchon et la mettre au frigo toute la nuit.
  3. Le lendemain, sortir la pâte du frigo et la travailler pendant 5 minutes pour l'aérer un peu bien qu'elle n'ait pas beaucoup levé, ce qui est normal puisque le froid ralentit le processus de fermentation.
  4. A ce moment-là, comme ma pâte était un peu collante, j'ai rajouté un peu de farine. J'ai formé une grosse boule et une petite pour mettre sur le dessus.
  5. Déposer la grosse boule dans un moule à charlotte beurré, puis la petite boule sur le dessus.
  6. Laisser lever pendant au moins 5 heures à l'air ambiante. Comme il fait un peu froid en ce moment, j'ai fait chauffer mon four pendant 5 minutes, je l'ai éteins et j'ai laissé la brioche levée dans cette zone de chaleur.
  7. 5 heures plus tard, badigeonner la brioche du jaune d'oeuf. Dans mon cas, la petite boule a quasiment été avalé par la grosse boule.
  8. Enfourner à four chaud th.6 (180°) pendant 45 min (chez Nadia, c'est 30 min, je pense que cela est vraiment fonction du four que vous avez, le mien est très long à la détente). Si la dorure virait au noir, couvrir d'une feuille de papier d'aluminium pour éviter de commettre l'irréparable.
  9. C'est cuit, déguster tiède à la sortie du four. Laisser un papier dessus pour la refroidir afin qu'elle reste un peu humide pour éviter le déssèchement total.
  10. Se conserve bien 3 jours.


Une brioche au bon goût et légère comme le dit Paprika. Toutefois, j'aurais souhaité qu'elle soit un peu plus aérée,  avec une mie un peu plus filante. Expérience à renouveler je pense avec de la levure fraîche!

Repost 0
Published by palaisdeslys - dans Viennoiseries
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 07:35


J'adore les cacahuètes et les chips à l'apéro, je sais que c'est pas bien et que c'est le pire du pire mais que voulez vous j'adore ça! J'en mangerais même à plein d'autres moments quand un petit creux se fait ressentir. Pas bien....non, non, non!
Alors bon pour changer un peu des arachides et des patatas fritas....l'idée reprise d'un numéro de magazine "SAVEURS" de petits sablés au fromage de Hollande m'offre un peu de nouveauté au royaume des cacahuètes. La recette originale proposée est réalisée avec de la mimolette, mais comme je n'en avais pas, je l'ai troquée contre du gouda au cumin. Et c'est divin. Je ne doute pas un seul instant qu'avec la mimolette ce soit aussi extra. A tester la prochaine fois.

SABLES AU GOUDA AU CUMIN


Ingrédients pour une trentaine de biscuits
(temps de préparation : 10 min / temps de cuisson : 20 min)
  • 200 g de farine
  • 80 g de gouda au cumin
  • 3 bonnes pincées de sel
  • 50 g de beurre
  • 20 g de fromage frais (c'est ma touche personnelle mais si vous n'en avez pas, mettre 70 g de beurre au lieu de 50 cité ci-dessus)
  • 1 oeuf
  • 2 cas d'eau tiède
  • 1 cas de graines de sésame
  • 1 cas de graines de pavot bleu
Préparation
  1. Mélanger la farine avec le sel et le gouda râpé. Ajouter le beurre froid coupé en petits dés. Emietter l'ensemble afin d'obtenir une pâte sableuse (comme si vous faisiez une pâte sablée). Ajouter l'oeuf et continuer d'amalgamer la pâte avec la main. Ajouetr les deux cuillères à soupe d'eau tiède mais une seule peut suffire, c'est à vous de voir, pour lier la pâte.
  2. Former une jolie boule de pâte que vous roulez en cylindre d'environ 30 cm de longueur.
  3. Parsemer votre plan de travail de graines de sésame et de graines de pavot et rouler la pâte cylindrique dedans afin d'en recouvrir tout le contour. Envelopper dans un film alimentaire et mettre 10 min au congélateur.
  4. Pendant ce temps-là, faire préchauffer votre four th.6 (180°).
  5. Découper des ronds quelque peu épais et déposer sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé.
  6. Compter 20 min par fournée. Ils doivent être légèrement dorés. Mettre à refroidir sur une grille.
  7. Ces biscuits se conservent quelques jours dans une boîte hermétique.









































Des petits biscuits délicieusement fromagers et subtilement aromatisés au cumin!!!
Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 18:21



Un gâteau magique, c'est quoi? Pour moi, c'est un gâteau avec une attention particulière, réalisé avec l'intention de faire plaisir, pensé et réfléchi pour la personne pour qui on veut que ce soit magique. Du chocolat, du chocolat et du chocolat, pas forcément les mêmes mais un trio de cacao sous forme de poudre sucrée ou amère, sous forme de cookies ou pas. Le chocolat a quelque chose de magique dans le sens ou bien souvent quand on prend une cuillère, c'est pure illusion de croire que ce sera aussi la dernière et impossible à dire laquelle sera la dernière. C'est après que son pouvoir magique agit. Mais quand exactement? On ne peut pas savoir, il agit un jour ou l'autre, c'est sûr. Son action ne se fait pas à une date précise, mais tous les jours qui ont précédé et qui ont fait patiemment attendre que "cela" arrive. La magie opère déja... Ce gâteau est dédié à la personne qui se reconnaîtra!!!


GATEAU MAGIQUE RICOTTA CHOCOLAT COOKIES



Ingrédients pour 6 personnes
(à réaliser la veille, il n'en sera que meilleur)
(temps de préparation : 10 min / temps de cuisson : 20 min)
  • 1 pot de ricotta de 250 g
  • 2 oeufs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 3 belles cuillères à soupe de super poulain (cacao en poudre très sucré)
  • 1 cas de cacao amer
  • 3 cas de farine
  • 1 cas d'huile de tournesol
  • 5 cookies tout chocolat
Préparation
  1. Mélanger les deux oeufs entiers et le sucre, ajouter la ricotta. Bien battre au fouet. Ajouter les deux cacaos en poudre, puis la farine et l'huile. Casser les cookies en plusieurs morceaux et les répartir dans l'appareil (la pâte).
  2. Verser dans un moule à manqué huilé et enfourner à four chaud th.6 (180°) pendant 20 min.
  3. Laisser refroidir dans le moule toute la nuit. Démouler le lendemain et déguster froid.




















Les cookies se sont noyés dans cet océan de gourmandise même si on en retrouve parfois encore quelques bribes au gré des vagues. Un gâteau très, très fondant et MAGIQUE.
Repost 0
Published by palaisdeslys - dans Les fondants
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 09:08


Les seules choses qui m'égaient en période automnale, ce sont les possibilités culinaires qui changent et l'occasion de ressortir mes gros pulls en laine. C'est tout, c'est peu mais à part mes yeux pour pleurer, j'ai pas grand chose d'autre comme alternative que d'accepter le changement de saison (oui je pourrais aussi déménager dans un pays où il fait toujours plus de 20 - 25° mais j'ai pas encore franchi le pas...). Donc je disais, les possibilités culinaires, les potirons et autres cucurbitacées orangées, les tartiflettes, les raclettes et les bons gros plats du terroir, les soupes bien sûr qui sont multiples et qui donnent l'occasion de manger des légumes sous une forme différente.
Les champignons sont représentatifs de cette période automnale, je ne m'y connais guère mais je les aime bien et ils se retrouvent souvent dans d'autres plats et mets mijotés. Je me souviens avoir "été aux champignons" petite comme on dit chez moi. On va pas chercher des champignons, mais on va aux champignons! Les bolets, les chanterelles, les trompettes de la mort. Il y aussi une culture de la champignonnière dans mon Berry natal qui a fait son temps et ses adeptes.
Et puis il y a les champignons de Paris, les plus communs, ceux qu'on retrouve le plus souvent en boîte de conserve. J'ai toujours été étonnée par cette appellation, des champignons à Paris??? Vraiment?

Les champignons de Paris.
Et oui le champignon de Paris dit aussi "champignon de couche" est également dénommé scientifiquement Agaricus Bisporus. Il est caractérisé par ses lamelles sous le chapeau et se fait appeler "le rosée des prés" lorsqu'il se trouve à l'état naturel et non cultivé.
Les champignons ont longtemps été considéré comme des fleurs mais ils n'en sont pas (car ils ne possèdent pas de chlorophyle et qu'ils ne croîssent pas avec l'énergie solaire et qu'ils n'utilisent pas de matière minérale pour se développer). Les champignons se nourrissent de matière en décomposition (ils utilisent de la matière organique).

L'appellation "champignons de Paris" daterait de l'époque de Louis XIV. Ils seraient nés à Versailles et auraient vu leur exploitation s'accroître dans les catacombes parisiennes à l'époque de Napoléon Ier. C'est au moment où la construction du métro parisien a démarré que la culture de ces champignons est devenue indésirable. A cette même époque, ils sont partis en Anjou. La majeure partie de la production actuelle de champignons de Paris provient de la région de Saumur.

Informations issues de Wikipedia, Rue des lumières et Cooking2000.

VELOUTE DE CHAMPIGNONS DE PARIS



Ingrédients pour 4 personnes
(temps de préparation : 15 min / temps de cuisson : 45 min)
  • 500 g de champignons de Paris
  • 2 pommes de terre
  • 1 oignon
  • 2 cubes Or
  • 10g de beurre + 10g de beurre
  • 1 cac rase de cumin en poudre
  • 1 cas de crème fraîche épaisse
  • sel, poivre et persil plat
Préparation
  1. Peler l'oignon et le couper en fine lamelle.
  2. Eplucher les pommes de terre et les couper en gros morceaux.
  3. Oter la première couche des champignons et couper une petite partie du pied. Ne pas les laver.
  4. Faire revenir l'oignon coupé en lamelle dans 10g de beurre dans une marmite. Lorsque l'oignon est translucide, ajouter 1 litre et demi d'eau, les 2 cubes Or et les pommes de terre. Cuire pendant 12 à 15 min.
  5. Pendant ce temps-là, couper les champignons en lamelles et les faire revenir dans une poêle avec 10g de beurre pendant 10 min. Ajouter le cumin dans les champignons.
  6. Verser les champignons dans la marmite de pommes de terre. Laisser cuire pendant 1/2 heure.
  7. Mixer la soupe et ajouter une cuillère à soupe de crème fraîche. Ajuster l'assaisonement, saler, poivrer.
  8. Servir avec un peu de persil émincé.





















C'est un velouté aux saveurs d'automne incomparables, ça sent bon les bois et pourtant oui je sais ces champignons n'ont jamais vu la forêt...mais bon, c'est tellement bon que le goût type "champignonnière" me convient tout à fait. Et le cumin se marie parfaitement avec les champignons.


Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 08:45


Cette recette a fait le tour de la blogosphère culinaire tant pour sa simplicité que pour son goût ou encore que pour l'effet visuel produit. C'est une recette très simple à réaliser qui allie la noix de coco au lait concentré sucré, deux ingrédients auxquels j'ai choisi de rajouter de l'essence de pandan. Si vous n'en avez pas, cet ingrédient est un plus mais en aucun cas indispensable. Il donne un caractère plus marqué à la noix de coco et une particularité de saveur que j'aime beaucoup.
Ce dessert est très fondant en bouche et peut se marier aussi avec du caramel.
La séparation entre les deux couches sera d'autant plus marquée que vous prendrez un moule de petit diamètre! (comme ici chez Sab ou encore là chez Sandrine)

FLAN NOIX DE COCO/PANDAN



Ingrédients pour 4/6 personnes
(temps de préparation : 5 min / temps de cuisson au bain marie : 1h / temps de réfrigération : 3 à 4 h)
  • 1 boîte de 400 g de lait concentré sucré
  • 400 ml de lait
  • 3 oeufs
  • 150 g de noix de coco râpée
  • 1 cac d'extrait de pandan
Préparation
  1. Mélanger le lait concentré sucré avec le lait, puis les oeufs, la noix de coco et le pandan. Bien mélanger afin d'obtenir un appareil homogène.
  2. Beurrer un moule à manqué, verser l'appareil noix de coco et mettre ce moule dans un autre moule plus grand avec une certaine quantité d'eau (attention à ce que ça ne déborde pas).
  3. Enfourner à four chaud th.5 (160°) pendant 1 h.
  4. Planter un couteau pour vérifier la cuisson, s'il ressort net, c'est cuit.
  5. Laisser refroidir puis mettre au frais et démouler au dernier moment avant de servir!






















La présence du pandan est assez présente donc il faut savoir si on aime cette saveur marquée avant de la mettre sinon, il faut rester sur un basique noix de coco nature!!!! A vous d'essayer!
Repost 0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 07:39


Les citrouilles et autres appellations de cucurbitacées orangés fleurissent partout et c'est pour mon plus grand plaisir. Autre plaisir de ces mois automnaux, les noisettes et autres fruits à coque. Quoi de plus normal que de réaliser des petits cakes, façon muffins salés avec ces saveurs si délicieuses. Et ajoutez à cela un fromage aussi caractéristique que le chèvre et vous obtiendrez des pépites gourmandes pour l'apéro ou pour le diner.

MUFFINS D'AUTOMNE POTIRON, NOISETTES ET CHEVRE



Ingrédients pour 6 beaux muffins
(temps de préparation : 15 min / temps de cuisson : 30 min)
  • 180 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 50 g de noisettes en poudre
  • poivre
  • 1 cac de levure chimique (1/2 sachet)
  • 2 oeufs
  • 8 cl de lait
  • 5 cl d'huile de tournesol
  • 100 g de chair de potiron crue
  • 50 g de chèvre buchette
  • 6 noisettes entières pour la décoration
Préparation
  1. Mélanger les ingrédients secs ensemble, à savoir la farine, le sel, les noisettes en poudre, la levure chimique et le poivre.
  2. Dans un autre récipient, mélanger les ingrédients humides, à savoir les oeufs battus, le lait, l'huile de tournesol et la chair de potiron crue.
  3. Verser le mélange humide dans le mélange sec, donner trois coups de cuillères, pas plus.
  4. Ajouter le chèvre coupé en petit dés.
  5. Verser dans des moules à muffins en silicone, déposer une noisette sur le centre de chaque muffins et enfourner à four préalablement chauffé th.6 (180°) pendant 30 min.
  6. Démouler et mettre à tiédir sur une grille. Ils peuvent se manger aussi bien chauds que froids.






















Ces muffins raviront les estomacs lors des soirées pluvieuses et hivernales, avec leur petit goût de noisettes, avec le moelleux rendu par le potiron et avec la force et le caractère du chèvre!!!



Repost 0
Published by palaisdeslys - dans Cakes et muffins salés
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 18:32


Quand l'envie de chocolat me prend, je suis capable de retourner ma demeure. Et aujourd'hui, l'envie est passée par là et m'a soulevée l'estomac. "Ventre affamée n'a pas d'oreille" dit-on et bien moi je dis "gourmandise éveillée, retournement assurée". Et oui et aujourd'hui ma gourmandise était très très éveillée.
Du chocolat, c'était sûr....oui mais avec quoi? Des cacahuètes, cette fameuse poudre de cacahuètes que j'ai trouvé l'autre jour chez l'épicier du coin, (quand je parle de l'épicier du coin, ce n'est pas l'épicier de campagne, mais plutôt l'épicier spécialisé dans les produits orientaux, pour les Parisiens, c'est du côté de Belleville). En même temps, pour ceux et celles qui pleureraient de ne pas avoir un épicier de ce type, vous pouvez toujours acheter des cacahuètes non salées, non sucrées et les hâcher.

Autre spécificité de ce gâteau, c'est qu'il est sans beurre, enfin sans ce beurre traditionnel qu'on connait et qui sert à beurrer ses tartines du matin. J'ai utilisé un autre beurre, végétal, le fameux beurre de cacahuètes!!! celui qu'utilisent les américains sur leur tartine bagel grillée et sur lequel ils rajoutent de la confiture de fruits rouges.

FONDANT CHOCOLAT/CACAHUETES


Ingrédients pour 4 personnes
(temps de préparation : 12 min / temps de cuisson : 20 min / temps de repos au frais : 4 - 5 h)
  • 125g de chocolat noir
  • 2 cas de lait
  • 75 g de beurre de cacahuètes
  • 2 oeufs (blancs et jaunes séparés)
  • 100 g de sucre
  • 1 cas de farine
  • 2 cas de poudre de cacahuètes (que vous pouvez aussi remplacer par de la poudre d'amande ou de noisette)
Préparation
  1. Faire fondre le chocolat au bain marie ou au micro-ondes avec une cuillère à soupe d'eau. Ajouter le beurre de cacahuètes et bien mélanger.
  2. Dans un récipient, mélanger le sucre avec les 2 jaunes d'oeufs que vous aurez séparés des blancs au préalable.
    Bien fouetter afin que le mélange blanchisse. 
  3. Ajouter le mélange chocolat-cacahuètes dans le mélange blanchi de sucre et de jaune d'oeuf et mélanger. Allonger avec un peu de lait (2 cas). ajouter la farine et la poudre de cacahuètes.
  4. Monter les blancs en neige avec une pointe de sel. Les ajouter délicatement en soulevant bien la pâte afin de l'aérer.
  5. Verser dans un moule carré (10 cm X10 cm) préalablement beurré et fariné.
  6. Cuire à four chaud th.6 (180°) pendant 20 min (pas plus pour qu'il reste très fondant à l'intérieur).
  7. Déguster froid plusieurs heures après cuisson, il n'en sera que meileur.




















Le mariage chocolat et cacahuètes est divin, un petit retour en bouche de snickers.... La texture est hallucinante, dense mais extrêmement fondante.
A vous de juger!!!!


Repost 0
Published by palaisdeslys - dans Les fondants
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 20:14


Il arrive couramment qu'on mélange le fromage avec un petit fruit, que ce soit le fromage de brebis basque avec la cerise, le roquefort avec la poire, le camembert avec la pomme, le fromage de chèvre avec la figue...bref beaucoup d'alliances sont permises.
Quand j'ai vu ces belles figues, rondelettes, très violettes et délicieusement sucrées sur les étals du marché, je n'ai pas pu résister. Là, j'ai vu défiler devant moi toutes les possibilités de les déguster et notamment, celle de les savourer avec du fromage, mais pas n'importe comment, pas simplement, en fait si simplement mais un peu transformé. J'adore les tartelettes aux figues et je me suis dit qu'une bonne part de mon camembert - dont les effluves se balladent insidieusement dans le frigo et en dehors dès que la porte du petit frigo s'ouvre - avec une petite tartelette toute simple aux figues, ça ferait mon bonheur du jour.

C'est simple et c'est une façon de marier le fromage et le dessert dans un plat unique!


TARTELETTES AUX FIGUES POUR FROMAGE



Ingrédients pour 4 petites tartelettes à 7cm de diamètre
(temps de préparation : 10 min / temps de cuisson : 25 min)
  • 60 g de farine
  • 30 g de beurre
  • 1 pincée de sel, 1 cas de sucre en poudre
  • 1 petit verre d'eau
  • 2 belles figues violettes mûres
  • 4 parts de camembert au lait cru (ou autre fromage de votre choix)

Préparation
  1. Préparer votre pâte à tarte en mélangeant la farine avec le sel et le sucre puis le beurre détaillé en petit morceaux. Emietter le beurre pour obtenir une texture très sableuse.
  2. Ajouter un peu d'eau tiède afin de former une boule de pâte que vous ne travaillerez pas trop.
  3. Mettre au frigo 15 min.
  4. Etaler votre pâte et garnir 4 petits moules à tartelettes (7cm de diamètre) beurrés et farinés. Piquer à la fourchette pour aérer un peu la pâte.
  5. Déposer une moitié de figue coupée en lamelle sur chaque tartelette et enfourner à four chaud th.7 (200°) pendant 25 min.
  6. Vous pouvez déguster tiède ou bien froid avec une bonne part de fromage.





























Un excellent mariage de saveurs, et dans la plus grande des simplicités, et si vous n'aimez pas le fromage, rien ne vous empêche de manger uniquement la petite tartelette qui se suffit à elle-même.

Repost 0
Published by palaisdeslys - dans Tartes sucrées
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 07:38


Les cakes sont autant des plats d'été pour les piques niques, froid les soirées chaudes que des plats d'hiver, bien chaud avec une petite salade verte. Ils sont aisés à transporter, faciles et souvent rapides à réaliser et ils sont nutritifs.
Il y a quelques années, SOPHIE DUDEMAINE a redoré le blason des cakes en sortant un livre qui s'est vendu à des millions d'exemplaires. Qu'ils soient salés ou sucrés, ils peuvent s'adapter à toutes les bouches selon les goûts de chacun et chacune.
Je ne fais que rarement un cake en suivant une recette, en général, l'idée de faire un cake me vient quand je ne sais plus trop quoi faire pour le dîner ou pour un événement où nous serions au moins 6 ou 7 personnes. Du coup, les cakes que je fais sont fonction de ce que j'ai dans mon placard. Comme tout le monde, j'ai toujours des oeufs, de la farine, du lait, de l'huile et de la levure chimique (les 5 indispensables d'un cake). A partir de là, il suffit de rajouter tout ce que vous avez dans vos placards (enfin qui forment un minimum d'harmonie quand même) et qui vous fait plaisir.

Cela pourrait s'intituler :
"les CAKES DE MON PLACARD"

Aujourd'hui nous aurons droit à un trio peu banal mais très savoureux et qui forme une belle harmonie : le thon, la courgette et le parmesan. Tout y est pour un repas complet (poisson, légumes et fromage).

CAKE AU THON, COURGETTE ET PARMESAN



Ingrédients pour 1 cake (et quelques petits gâteaux)
(temps de préparation : 15 min / temps de cuisson : 45 min)
  • 300 g de farine de blé
  • 1 cac bombée de levure chimique
  • 1/2 cac de sel
  • 3 oeufs
  • 12 cl de lait tiédi
  • 1/2 courgette
  • 1 boîte de thon (125 g)
  • 1 tomate
  • 100 g de parmesan coupé en lamelles
  • poivre, noix de muscade, cumin en poudre et estragon (à votre convenance)
Préparation
  1. Mélanger la farine, la levure chimique et le sel.
  2. Ajouter les oeufs et bien mélanger.
  3. Ajouter le lait tiédi au micro-ondes et bien mélanger.
  4. Saler, poivrer, ajouter la noix de muscade râpée, le cumin en poudre et l'estragon
  5. Râper grossièrement la courgette, couper en lamelle fine le parmesan, couper la tomate en petits dés et égoutter la boîte de thon. Ajouter le tout et mélanger à la cuillère en bois.
  6. Huiler et fariner un moule à cake. Verser la préparation aux 3/4 de la contenance. S'il vous reste de l'appareil, les verser dans des moules à muffins en silicone.
  7. Enfourner à four chaud th.7 (200°) pendant environ 40 à 45 min.
  8. Déguster avec une salade.































Un cake simple et goutu où les saveurs se mêlent bien entre elles. On peut aussi varier les formes
et en faire un apéro sympa!
Repost 0
Published by palaisdeslys - dans Cakes et muffins salés
commenter cet article

Présentation

  • : Palais des Lys
  • Palais des Lys
  • : Un blog de cuisine avec mes recettes revisitées ou sorties de mon imagination illustrées par des photos gourmandes. Un lieu que je souhaite partager avec tous les inconditionnels de la cuisine et de la bouche.
  • Contact

Texte Libre


Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire à la newsletter afin de recevoir au fur et à mesure les recettes publiées (à droite sous la photo), il faut pour cela cocher la case "ARTICLES".

Rechercher 1 Recette

Contacter l'auteur

MUFFINS MONDAY #19

MuffinDay1

GIF-SBC4

Pages

Bloggueurs et bloggueuses

A flavor capture
A mes nuits blanches
A table et compagnie

Au gré du marché
Casserolées Pertinentes...

Alter Gusto
Amuses bouche

Autour d'un plat
Au fil de mes rêves
Aux becs sucrés salés
Avocat et chocolat
B comme bon
Beau à la louche

Cerises et Clafoutis

Chez Clem
Chez Ika
Chez Omelette
Chez Requia

Chocolate § Zucchini
Cléa cuisine
Coconut
Confiture maison

J'en reprendrais bien un bout

Je mange donc je suis
La bouilloire bavarde

La casserole carrée

La cuisine de Doria
La cuisine de Loupiti
La cuisine de Mercotte
La cuisine de quat'sous
La cuisine de Soso

La petite pâtisserie d'Iza
La popote de Manue
La table de Sandrine
Le pétrin

Le plaisir de Gourmandise

Les craquages de Nell
Les gourmandises de Charmela
Les Gourmandises d'Isa
Les mains dans le plat
Les notes bleues d'une gourmande

Les petites douceurs de Cricri

Les petits plats de Trinidad
Les recettes de l'alsacienne

Mais pourquoi est ce que je vous raconte ça

Mes p'tits délices
Miamm... maman cuisine
Miamourdises
Mirliton
Miss Bonbon
Mon île, ma passion
Pack little pralines in a crushd tin box
Papilles et Pupilles
Paprikas
Passion culinaire
Pâtisseries et Gourmandises

Pause Gourmande

Pêché de gourmandise

Philo aux fourneaux

Popote de Véro

Recettes Hanane
Récits gourmands
Relibou Kitchen

Rosa's Yummy Yums

Savoirs et Saveurs

Saveurs et Gourmandises

Sensation Cuisine
Talons hauts et cacao
Tambouille et gourmandise
Time 4 Tea
Tout un fromage

Un dimanche à la campagne
Wonder Sophie


Les blogs SUCRÉS que j'aime

Les sites de cuisine qui m'inspirent

Site et blogs en anglais/espagnol

Référencement

Recettes de cuisine

livres de recettes, livre cuisine, livre bricolage, livre loisir créatif

Paperblog
Blogs à Croquer

Recettes de cuisine
blogCloud

 

  blog appetit

 




Recette Cuisine